Checklist pour une délivrabilité optimale

Cet article décrit les différents éléments qui influencent la délivrabilité de vos emails et vous donne divers conseils pour garantir une délivrabilité optimale de vos campagnes.

Gardez une base de contacts propre

Importez uniquement les contacts opt-in

Sendinblue exige que vos listes d’emailing incluent uniquement des contacts opt-in. L’envoi d’emails à des contacts opt-in permet un meilleur taux d’engagement et réduit les plaintes, améliorant ainsi votre délivrabilité.

Mettez en place un processus de double opt-in

L’utilisation de la confirmation double opt-in offre une protection supplémentaire qui permet d’éviter :

  • l’inscription de fausses adresses e-mail ou de contacts qui ne sont pas vraiment intéressés par vos e-mails ;
  • l’intrusion de bots qui pourraient ajouter de faux contacts en masse à votre liste ;
  • l’introduction de pièges à spam dans votre liste de contacts.

Nettoyez vos listes de contacts

Sendinblue blackliste automatiquement les contacts qui se désinscrivent de vos emails, les contacts qui marquent vos emails comme spams et les contacts pour lesquels l’envoi d’un e-mail a échoué et qui sont à l’origine d’un hard bounce. Aucune action n’est requise de votre part. Nous vous conseillons de ne pas supprimer ces contacts de votre blacklist.

De votre côté, vous devriez prendre le temps d’identifier et de supprimer les contacts inactifs ou qui n’ont pas ouvert vos derniers e-mails, car ces contacts peuvent nuire à votre délivrabilité.

💡 Bon à savoir
Avant de supprimer un contact inactif, vous pouvez essayer de lui communiquer du contenu qui pourrait davantage l’intéresser en lui envoyant une campagne de réengagement.

Vérifiez votre configuration technique

Choisissez entre une IP partagée et une IP dédiée

Choisissez entre une IP dédiée ou une IP partagée en fonction de votre volume d’envoi.

  • IP dédiée : une IP dédiée est utilisée par un seul expéditeur d’emails. Si vous prévoyez d’envoyer au moins trois campagnes par semaine et un minimum de 3 000 emails, vous pourriez envisager d’utiliser une IP dédiée.
  • IP partagée : une IP partagée est utilisée par plusieurs expéditeurs d’e-mails. Si vous prévoyez d’envoyer moins de trois campagnes par semaine et moins de 3 000 emails, vous pourriez envisager d’utiliser une IP partagée.

💡 Bon à savoir
Vous ne devriez pas utiliser une IP dédiée si vous envoyez moins de trois campagnes et de 3 000 emails par semaine. Si vous ne dépassez pas ce volume, votre IP dédiée ne se construira JAMAIS une réputation auprès des différentes destinations. Au mieux, votre IP dédiée maintiendra une réputation neutre sans évolution, mais la plupart du temps, elle aura une mauvaise réputation. Cela signifie que vos emails parviendront probablement dans le dossier des spams de nombreuses destinations. Les destinations ne font pas confiance aux IP qui leur sont inconnues et considèrent l’envoi d’un volume d’emails très faible ou irrégulier comme un comportement néfaste.

Associez votre domaine avec votre IP dédiée

Pour fonctionner correctement, votre IP dédiée doit être associée à un domaine d’envoi. L’association de votre domaine avec votre IP dédiée permet également de s’assurer que le domaine de l’expéditeur de l’email correspond au domaine d’où provient l’email. Lorsque ces valeurs correspondent, les fournisseurs d’accès à Internet peuvent plus facilement vérifier l’identité de l’expéditeur et dirigeront plus probablement vos emails vers la boîte de réception de vos contacts.

Paramétrez l’authentification de l’expéditeur

Utilisez votre nom de domaine pour signer numériquement vos emails avec les protocoles SPF, DKIM et DMARC.

  • SPF : enregistrement DNS certifiant que l’IP de l’expéditeur est autorisée à envoyer des emails à partir de votre domaine.
  • DKIM : protocole cryptographique vous permettant de signer votre email avec votre nom de domaine afin de vérifier que l’email n’est pas altéré au cours du transfert et que l’expéditeur de l’email est le propriétaire du domaine d’envoi.
  • DMARC : enregistrement qui applique des mesures en cas d’usurpation de votre domaine par un acteur malveillant et qui indique à la destination la façon dont vous souhaitez qu’elle gère les emails malveillants tentant d’usurper votre marque.

Maintenez une bonne réputation d’expéditeur

Chauffer votre IP

Ce processus est très important. Si vous utilisez une IP dédiée, prenez le temps de « chauffer » cette IP avant d’envoyer de larges volumes d’emails afin de construire une bonne réputation auprès des fournisseurs d’accès à Internet et d’améliorer votre délivrabilité.

❗️ Important
La plupart des problèmes de délivrabilité chez les utilisateurs qui utilisent une IP dédiée sont dus à un mauvais réchauffement IP. Il faut plusieurs semaines pour construire la réputation d’une IP dédiée. Si vous envoyez trop d’emails d’un coup, vos emails seront rejetés par les destinations et votre IP dédiée pourrait également être bloquée.

Vérifiez votre score d’expéditeur

Le score d’expéditeur d’emails s’étend de 1 à 100 et reflète l’un des nombreux aspects liés à la réputation de votre IP. C’est un facteur qui permet de déterminer si vous devriez ou non être classé comme spammer. Pour obtenir une estimation de votre score d’expéditeur actuel, rendez-vous sur SenderScore.org et saisissez votre adresse IP. Si votre score ne dépasse pas 90, cela signifie que vous pourriez vous améliorer.

Envoyez vos campagnes au bon moment et à la bonne fréquence

Si vous envoyez vos campagnes au bon moment, vos contacts seront davantage susceptibles d’ouvrir vos emails et de cliquer sur leur contenu. N’oubliez pas que tout ce qui favorise l’engagement favorise également la délivrabilité. Vous pouvez utiliser la fonctionnalité d’optimisation de l’heure d’envoi de Sendinblue afin de ne rien laisser au hasard et d’envoyer vos emails au bon moment en fonction des données d’engagement précédentes.

💡 Bon à savoir
Cette fonctionnalité est disponible avec les forfaits Premium et Entreprise. Cliquez ici pour comparer les forfaits.

Ciblez des segments spécifiques

La segmentation des listes est un excellent moyen d’appliquer de bonnes pratiques d’emailing, par exemple en envoyant des emails uniquement aux contacts actifs qui ont interagi avec vos emails (ouvertures/clics) au cours des derniers mois. L’envoi systématique d’emails à l’ensemble de votre base de contacts provoquera de nombreux problèmes de délivrabilité et de réputation, car les destinations transforment souvent les adresses email les plus anciennes en pièges à spams afin d’identifier les spammers et les mauvais expéditeurs.

Vous pouvez aussi segmenter vos contacts en fonction des informations dont vous disposez à leur sujet afin d’envoyer des campagnes d’emailing plus ciblées. La segmentation vous permet d’améliorer les résultats de vos campagnes et de mieux connaître vos contacts.

Utilisez l’automatisation

Le Marketing Automation est un outil idéal pour concevoir des parcours clients en toute facilité : il vous permet de créer des scénarios personnalisés et d’envoyer vos campagnes en fonction du comportement de vos contacts.

Le Marketing Automation offre de multiples avantages, vous permettant notamment :

  • d’éviter les emails de masse et d’augmenter vos taux d’ouverture et de clic en segmentant vos contacts en fonction de leur comportement ;
  • de récompenser vos contacts et d’augmenter leur degré d’engagement afin d’établir une relation longue durée entre votre marque et vos clients en leur envoyant des offres à l’occasion d’événements spéciaux.

Créez des campagnes d’emails efficaces

Optimisez le contenu de vos emails

Ne misez jamais sur la quantité au détriment de la qualité. Si vous réalisez une campagne d’emails de mauvaise qualité, vos utilisateurs seront bien plus susceptibles de se plaindre.

Appliquez ces conseils à l’esprit lorsque vous créez vos campagnes d’emails :

  • Créez des emails adaptatifs pour les appareils mobiles.
  • Évitez d'utiliser des termes de spam dans vos emails.
  • Testez tous vos liens avant d’envoyer votre campagne et n’utilisez pas d’URL raccourcies telles que bit.ly ou goog.gl, car les moteurs antispam les considèrent comme frauduleuses.
  • N’utilisez pas de technique d’appât dans votre ligne d’objet.
  • Personnalisez vos campagnes avec des attributs de contacts.
  • Intégrez un élément de call-to-action clair.

Utilisez une adresse email d’expéditeur appropriée

Évitez d’utiliser des adresses email génériques ou commerciales. Envoyez plutôt vos emails à partir d’une adresse qui contient votre nom. Pour vos emails marketing, vous pouvez même envisager de créer un profil tel que « Pierre de Tellemarque », avec sa propre adresse email.

Envoyez vos emails à partir d’un domaine de messagerie personnalisé afin d’améliorer votre taux de délivrabilité. Assurez-vous que le domaine utilisé dans votre adresse email de réponse est le même que celui qui figure dans le champ d’expéditeur, sans quoi votre email pourrait être considéré comme une tentative de fraude.

Respectez la législation en matière de désinscription

Vous ne devriez pas conserver dans votre liste les contacts qui ne présentent pas d’intérêt pour vos contenus, car cela nuira à votre taux d’engagement. Facilitez le processus de désinscription pour les contacts qui ne sont plus intéressés par vos emails. Si vous ne le faites pas, vos contacts pourront se sentir frustrés et simplement marquer vos emails comme spams. Le fait de faciliter ce processus consiste à intégrer un lien de désinscription bien visible dans le pied de page de votre email.

💡 Bon à savoir
L’ajout d’un lien de désinscription dans vos campagnes d’emails est obligatoire. Si vous supprimez le lien de désinscription d’une campagne d’emails, Sendinblue l’ajoutera automatiquement lors de l’envoi de la campagne.

Testez vos campagnes d’emails

Sendinblue vous offre plusieurs moyens de tester vos campagnes d’emails avant de les envoyer à tous vos contacts :

Gardez un œil sur vos statistiques

Observez vos statistiques pour évaluer la performance de vos campagnes d’emails et identifier les points qui pourraient être améliorés.

Voici quelques statistiques d’emailing clés que vous devriez analyser afin d’évaluer vos campagnes d’emails :

  • Taux d’ouverture : pourcentage de destinataires ayant ouvert un email divisé par le nombre d’emails délivrés.
  • Taux de clic : pourcentage de destinataires ayant cliqué sur le lien d’un email divisé par le nombre d’emails délivrés.
  • Taux de rebond : pourcentage d’échecs d’envoi en fonction du nombre total de destinataires. Il existe deux types de rebonds : le hard bounce et le soft bounce.
  • Taux de plainte : nombre de personnes ayant reçu votre email et cliqué sur le bouton « Marquer comme spam » divisé par le nombre d’emails délivrés.
  • Taux de désinscription : pourcentage de destinataires qui se sont désinscrits de la campagne ou de la liste d’emailing via le lien de désinscription. Ce taux ne devrait pas vous préoccuper tant qu’il reste inférieur à 1 %.

🤔 Vous avez des questions ?

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter notre service client en créant un ticket à partir de votre compte. Si vous n’avez pas encore de compte, vous pouvez nous contacter ici.