L’opt-in est-il nécessaire pour faire de la prospection conforme au RGPD ?

Le RGPD n’apporte aucun changement à la légitimité de la prospection. Comme le précise la CNIL, la prospection sans opt-in préalable est autorisée dans certains cas en B2B comme en B2C.

En B2B (communications s’adressant à des professionnels), il est possible de faire de la prospection auprès d’adresses individuelles professionnelles (ex: marie@company.com) sans recueillir le consentement à condition que :

  • La communication soit en rapport avec la fonction du destinataire
  • Le destinataire puisse se désinscrire facilement de vos envois, à partir d’un lien de désinscription dans l’email

 En B2C (communication s’adressant à des consommateurs particuliers), il est autorisé d’adresser des communications commerciales sans recueillir le consentement à condition que :

  • Les destinataires soient déjà vos clients
  • La communication porte sur des produits ou services analogues à ceux déjà achetés par vos destinataires
  • Le destinataire puisse se désinscrire facilement de vos envois, à partir d’un lien de désinscription dans l’email

En dehors, des cas que nous venons d’évoquer, l’opt-in est indispensable à la prospection commerciale. 

Bon à savoir : Nous venons d’évoquer un point de vue légal, fixé par la directive européenne E-Privacy 2002. Nos conseils pour maintenir une bonne réputation d’expéditeur, et donc une bonne délivrabilité de vos envois, est de demander l’opt-in avant toute prospection.