Pourquoi ne plus utiliser un expéditeur Gmail

A partir du 1er juin 2016, Gmail modifiera sa politique DMARC pour interdire l’utilisation d’une adresse email @gmail.com par une entité tiers, ou différente de gmail. Tous les emails envoyés via une adresse Gmail seront rejetés par les boîtes de réception de vos contacts, et ne seront donc pas délivrés. Il ne sera donc plus possible d'utiliser une adresse email gmail comme expéditeur d'une campagne ou d'un email transactionnel, sous peine de voir vos emails ne plus être délivrés. Pour tous les utilisateurs ayant un expéditeur Gmail, nous vous proposons 2 solutions :

Option 1 (recommandée): Changez votre expéditeur par un expéditeur avec un domaine propre (ex:contact@votresiteweb.com). Si vous n'avez pas d'adresse email avec un nom de domaine, vous pouvez par exemple acheter un domaine à partir de 2€HT/an sur OVH. Il vous suffira ensuite de configurer votre domaine et nouvel expéditeur sur SendinBlue.

Option 2 (non recommandée): Utilisez une adresse email "gratuite" autre que Gmail, Yahoo et AOL. Vous pouvez par exemple utiliser une adresse Hotmail ou Orange. Cependant, ces FAIs pourraient suivre la nouvelle politique de Gmail, c'est pourquoi nous recommandons fortement la première solution.
Si vous êtes sur IP mutualisée et que vous conservez votre adresse email expéditrice Gmail, nous modifierons votre expéditeur afin de délivrer vos emails. Votre adresse email sera ainsi modifiée de la façon suivante : example@gmail.com.domaine-sendinblue.com. (PS : si vous êtes sur IP dédiée, aucun nouvel expéditeur ne sera créé, vos emails partiront donc avec l'expéditeur Gmail si vous ne changez pas d'expéditeur et ne seront pas délivrés sur de nombreux FAI).

En savoir plus : Gmail a changé sa politique DMARC, qui est maintenant ‘p=reject’. En d'autres termes, pour qu’un email envoyé avec une adresse Gmail (example@gmail.com) soit accepté par tous les FAIs respectant le DMARC (dont Gmail, Yahoo, AOL), il doit posséder une signature "Domain Keys Identified Mail" (DKIM) lié avec Gmail ou un Sender Policy Framework (SPF) lié avec Gmail. Dans le cas contraire, l’email sera rejeté et va donc générer un soft bounce. Cette mesure a été prise par Gmail pour lutter efficacement contre le spam et le phishing. Par ailleurs, Yahoo et AOL ont déjà adopté cette politique depuis 2014. Gmail pourrait être suivi par de nombreux autres FAIs. Nous vous conseillons donc vivement d'utiliser vos propres domaine afin d'assurer une délivrabilité optimale à votre organisation.