Utiliser des formules

Les formules de SendinBlue servent à calculer les valeurs des champs calculés. Elles utilisent les valeurs des attributs de vos contacts. Avant d’utiliser les formules, soyez sûr d’être familiarisé avec ces différents champs grâce à la page : Les différents types de champs de votre base de données. Les trois fonctions essentielles de SendinBlue sont COUNT, SUM et IF. Deux types de champs utilisent ces formulent : les champs calculés pour chaque utilisateur et les données globales calculées qui figurent sur votre tableau de bord.

1. Les opérations de base: COUNT, SUM et IF

a. IF

IF ne s'utilise pas pour calculer des champs, mais pour personnaliser le contenu de vos mails grâce aux conditions d'attributs. Voici le tutoriel adéquat.

b. COUNT sert à compter des objets

Exemple : si vos transactions sont indexées par le champ transactionnel NUMERO_COMMANDE (type ID), COUNT[NUMERO_COMMANDE] vous calculera le nombre de commandes que l'utilisateur à passées. Ainsi COUNT s'utilise sous la forme COUNT[A] et comptera le nombre de A.

c. SUM sert à additionner des valeurs

Exemple : si vos contacts ont un attribut transactionnel égal au montant de la commande MONTANT, SUM[MONTANT] vous calculera le montant total des achats éffectués pas l'utilisateur. Ainsi SUM s'utilise sous la forme SUM[A] et additionnera tous les A.

Vous pouvez aussi ajouter une condition. Exemple :si vos commandes, indexées par NUMERO_COMMANDE, ont une DATE et un MONTANT, COUNT[NUMERO_COMMANDE,MONTANT,>,50] vous comptera le nombre de commandes dont le montant est supérieur à 50€. SUM[MONTANT,DATE,>,NOW(-30)] vous comptera le montant des achats effectués dans les 30 derniers jours. Ainsi, vous pouvez ajouter une condition, et seuls les éléments qui la vérifient seront pris en compte. COUNT[A,Cond] compte les A qui vérifient Cond. SUM[A,Cond] additionne les A qui vérifient Cond.

Conditions

Cond s'écrit sous la forme Objet1, Operateur, Objet2. 
Objet1 et Objet2 sont les deux objets qui sont comparés. En général, l'un des deux est un champ transactionnel (la DATE, le TYPE ou le MONTANT des transactions par exemple) et l'autre est fixe. Vous pouvez mettre un nombre fixe ou utiliser la commande NOW : NOW(-x) est la date d'il y a x jours.
Operateur est l'élément qui définit la comparaison entre Objet1 et Objet2. Il peut être =, < ou >. Supérieur ou égal s'écrit >= et inférieur ou égal s'écrit <=.
Attention : il ne faut pas oublier les virgules entre les différents éléments. L'expression totale du calcul est donc COUNT[A,Objet1,Operateur,Objet2] ou SUM[A,Objet1,Operateur,Objet2]. Voici des exemples de Cond : TYPE,=,2 (du type n°2) MONTANT,<=,10 (inférieur ou égal à 10) DATE,>,NOW(-20) (dans les 20 derniers jours)

Formule pour calculer la date d'anniversaire

Cette formule peut être utilisée pour envoyer une campagne Trigger Marketing pour souhaiter un joyeux anniversaire automatiquement à vos contacts. Il faut d'abord enregistrer un attribut date de naissance pour vos contacts (dans notre exemple, nous nommons l'attribut DOB). Ensuite, créez une nouvelle formule en mettant ANNIVERSARY[DOB] (il suffit de mettre le nom de l'attribut entre crochets pour obtenir le calcul de la date d'anniversaire).
Exemple : Si la date de naissance d'un contact est le 23/01/1985, la formule retournera 23/01/2013 (2013 est l'année en cours) Pour utiliser cette formule, il faudra aller à l'étape 3 lors de la création de votre campagne Trigger Marketing et  sélectionner dans la liste déroulante le nom de votre formule et mettre la condition entre 0 jours avant aujourd'hui et 0 jours avant aujourd'hui.

2. Les champs individuels calculés

La description des champs calculés se trouve ici. Ceux-ci calculent des valeurs pour chaque utilisateur. Les données utilisées dans les formules doivent donc être personnelles : les données sont uniquement des champs transactionnels. Quand vous cliquez sur la calculatrice correspondant à un champ, vous obtenez:

Il vous suffit alors de rentrer la formule sans autre caractère et de choisir l'option d'exécution.

3. Les données globales

Les données globales sont des statistiques que vous pouvez faire sur l'ensemble de vos listes de contacts et sur l'ensemble de vos campagnes. Elles apparaissent sur le tableau de bord, sous la forme de blocs carrés successifs. Pour créer une nouvelle donnée globale, le dernier bloc "Ajouter une valeur statistique", doté d'un "+", en est un raccourci. Vous obtenez alors la liste de ces valeurs. Vous pouvez les supprimer, les modifier ou en créer. En cliquant sur la calculatrice d'une valeur, vous pourrez entrer la formule qui correspond. Les formules pour les données globales n'utilisent pas les champs transactionnels; elles concernent directement l'ensemble des utilisateurs plutôt que leurs transactions. Voici une liste d'exemples de données globales que vous pouvez calculer :

1. Compter le nombre total d'utilisateurs blacklistés COUNT[BLACKLISTED,BLACKLISTED,<,NOW()] Cette formule est utilisée pour compter tous les utilisateurs blacklistés jusqu'à présent.

2. Compter le nombre total d'utilisateurs blacklistés avant les 30 derniers jours COUNT[BLACKLISTED,BLACKLISTED,<,NOW(-30)] Cette formule est utilisée pour compter les utilisateurs blacklistés avant 30 jours. Il suffit de changer le numéro 30 pour modifier le nombre de jours et le sens de l'opérateur pour compter DEPUIS les 30 derniers jours.

3. Compter le nombre de soft bounces COUNT[BOUNCES,SOFT,<,NOW()] Cette formule est utilisée pour compter tous les soft bounces  enregistrés jusqu'à présent.

4. Compter le nombre de hard bounces COUNT[BOUNCES,HARD,<,NOW()] Cette formule est utilisée pour compter tous les hard bounces jusqu'à présent.

5. Compter le nombre de lecteurs uniques COUNT[READERS,READERS,<,NOW()] Cette formule est utilisée pour calculer le nombre total de lecteurs uniques. Il suffit de mettre le chiffre entre parenthèses pour compter les lecteurs avant un nombre de jours précis. NOW (-5), etc

6. Compter le nombre de lecteurs COUNT[READS,READS,<,NOW()] Cette formule est utilisée pour calculer le nombre total d'ouvreurs. Il suffit de mettre le chiffre entre parenthèses pour compter les lecteurs avant un nombre de jours précis. NOW (-15), etc

7. Compter le nombre de cliqueurs uniques COUNT[CLICKERS,CLICKERS,<,NOW()] Cette formule est utilisée pour calculer le nombre total de cliqueurs. Il suffit de mettre le chiffre entre parenthèses pour compter les lecteurs avant un nombre de jours précis. NOW (-8), etc

8. Compter le nombre de clics COUNT[CLICKS,CLICKS,<,NOW()] Cette formule est utilisée pour calculer le nombre total de clics. Il suffit de mettre le chiffre entre parenthèses pour compter les lecteurs avant un nombre de jours précis. NOW (-15), etc